Présentation de l’église

Bref rappel historique:

Eglise Saint-Eustache (gravure de M. Lefèvre)

L’église Saint-Eustache de Viroflay fêtera son cinq centième anniversaire en 2043. Elle figure dans les églises anciennes du patrimoine yvelinois .  La découverte d’éclats et de lamelles de hache polie, d’un burin en grès et d’une hache néolithique au dessus des Bertisettes et rue du Louvre atteste une occupation humaine fort ancienne du site de Viroflay. Les sources nombreuses, les marécages poissonneux, les forêts giboyeuses et leur bois, offraient des conditions propices à la création progressive d’établissements pérennes.    

Pour écouter la messe et recevoir les sacrements, vers 560-570, les premiers fidèles pouvaient se rendre à l’église Saint-Romain de Sèvres ou à l’église Saint-Symphorien de Montreuil. On a désormais la certitude qu’une ferme gallo-romaine, Villa Offleni, était installée sur le territoire de la commune en 1197. En 1295, le seigneur de Villoflein obtient de l’autorité épiscopale, l’autorisation d’ériger une humble chapelle dédiée à Saint Nicolas qui fut rattachée à la paroisse Saint-Symphorien. Les ravages de la guerre de 100 ans: un premier incendie en 1337, dévastation vers 1450 ruinèrent le village voisin ainsi que la chapelle dénommée: « Capella de Viroflain »                    

L’église de nos jours (vue google earth)

 Le domaine entourant la chapelle était riche et peuplé. Villageois et seigneurs se plaignaient de l’éloignement des lieux de culte et le chemin pour y aller au travers des marécages était difficile surtout en temps de pluie. Le 4 avril 1519, une sentance arbitrale opposant le curé de Montreuil et les seigneurs du lieu: Pierre et Claude Aymery conduit à entreprendre la construction d’une église sur l’emplacement de l’ancienne chapelle. Les habitants fournirent la main d’œuvre et les matériaux utilisés étaient locaux: meulière et carrières souterraines de Viroflay et Chaville.

L’église fut bientôt le seul monument qui émergeait du paysage. On la voyait de très loin.Elle fut terminée en 1543.

L’église est dédiée à Saint Eustache comme celle de Paris que venait de faire construire Eustache du Bellay. C’est l’une des plus anciennes du patrimoine yvelinois. Saint Eustache représente pour les Vyroflaisiens , une part importante de leur identité locale. Elle n’est plus l’église principale de Viroflay.L’essor démographique a rendu nécessaire la construction, dans les années soixante (20ème siècle), de la nouvelle église Notre-Dame-du-Chêne, proche.

Aujourd’hui, Saint-Eustache est toujours affectée au culte catholique. Un accord passé avec l’autorité ecclésiastique y permet l’organisation de concerts, une fois par an en fin d’année.